The Amerloque dream 2

Non classé · by David Manaud — 9 mai 2012

Cela fait donc une semaine que je suis reparti avec toute une tripoté d’amis sur les longues routes des Etats Unis. Pour ce deuxième « Américan road trip », nous avons décidé de partir de Denver, dans le Colorado, et de finir à Las Vegas dans le Nevada. Mon ami Aymeric, qui est à la fois le guide, l’organisateur et le team manager de ce trip, nous a concocté un périple des plus enrichissant, encore une fois. Il faut savoir, que jusqu’à maintenant, il a tout organisé au millimètre, de façon à ce qu’on évite le plus possible les interstates ( autoroutes) et que l’on puisse profiter à 100% de chaque kilomètre parcourut. Nous sommes donc partit de Boulder, une petite bourgade à coté de Denver et avons roulé à travers les Etats du Colorado et du Nebraska. Nous avons fait une petite halte à Potter, manger un sundae que je qualifierai d’énorme, tout en discutant avec les locaux, qui n’en revenaient pas de voir des Français dans leur bled. Nous avons fait halte à Bridgeport pour la nuit, et le lendemain matin, en nous perdant un peu sur la route, nous sommes tombé sur une minirampe de skate, en plein champs. Obligation pour moi de faire une figure dessus, et nous étions déjà remonté dans nos voitures pour continuer notre périple. Une rencontre avec un policier sortit d’une série des années 80 plus tard ( à Alliance) nous nous sommes arrêtés à  » CARENDGE » ou un joyeux original a eu l’idée de recréer le fameux site de STONE EDGE, mais avec des carcasses de voiture. Il faut souligner que c’est pour cela que l’on aime aussi se balader aux Etats Unis, il y a toujours un gars pour faire un truc original… Apres avoir traversé la « Nebraska national Forrest », nous avons atterrit dans le Dakota du sud, plus précisément en territoire Indien (Sioux) à Pine Ridge. Spectacle assez désolant je dois l’avouer, de voir que ces gens ont été complètement abandonné par l’état, et que le taux d’alcoolique n’a  d’égal que celui des chômeurs, qui avoisine les 80%. Quand on pense qu’ils étaient chez eux avant que les premiers colons n’arrivent, ça fait réfléchir un minimum. Quelque kilomètres plus loin, nous nous sommes arrêtés discuter avec un indien là ou la cavalerie massacra tout un tas d’indiens (femmes et enfant compris) pour de l’or. Ce massacre est connut sous le nom de « massacre de Wounded Knee ». Apres lui avoir acheter plein de trucs dont on ne se servira jamais, nous avons repris notre route jusqu’au « Bad lands » Parc National gérer par les indiens. Arrivée magnifique, sous un ciel orageux nous offrant des très belles lumières, mais sans personne à la réception de notre Lodge, car les bureaux fermaient tout bonnement 18 heures, et qu’il était 20 heures. Après avoir remuer ciel et terre, une employé croisée par hasard nous a conseiller de regarder dans la boite au lettre de l’hôtel, car peut être nos clefs se trouveraient par là. Et effectivement banco, nous allions pouvoir passer la nuit au chaud. Assez déconcertant comme situation, mais qui n’a pas entaché la bonne humeur de notre groupe. Le lendemain, nous nous sommes baladé à travers tous les Bad Lands, et en évitant le plus possible une rencontre avec un serpent à sonnettes, nous en avons pris plein les mirettes. Apres quelques heures de route, nous nous sommes arrêté au Mont Rushmore, ou les têtes de 4 présidents sont sculptées dans la montagne. C’est quand même du beau boulot. Bien sur, j’en ai profité pour faire mon petit downill. Nous sommes partis ensuite pour traverser le « Custer national Park » ou nous avons rencontrer tout un tas de bisons, qui se baladent sur les bords de route. Et pour finir, nous avons emprunter la « Iron Mountain road” qui grimpe à 2000 mètres, et pausé nos affaires à Hill City. Apres une bonne nuit de repos, nous avons repris la route, sommes passé par Dead Wood et avons atterrit dans le Wyoming, ou nous avons fait halte à Aladdin, petite bourgade de 15 habitants. Là, nous nous sommes arrêtés dans un petit local qui fait tout, poste, tabac, souvenir, article de chasse etc… Arrêt de courte durée car la route nous rappelait pour aller jeter un oeuil sur la « devil’s Tower », que l’on peut voir dans le film de Steven Spielberg, Rencontre du Troisième type. Nous finirons cette journée en beauté, à Buffalo, ville de Kalamity Jane et Buffalo Bill, ou nous allons dormir dans un ancien hôtel « The occidental », et plus précisément dans les chambres ou les filles de joie recevaient leurs clients. Inoubliable! Apres un concert country, une bonne discussion tardive avec le patron de l’hôtel, tout le monde ira au lit. Le lendemain, départ sur les chapeaux de roues pour Cody, petite ville aux portes du Yellowstone. Pour y arriver, traverserons à la fois les Big Horn Mountain, ou nous seront pris dans une tempête de neige à 3000 mètres d’altitude, mais aussi des chemins pour berger, ou notre seule compagnie sera des vaches et leurs petits. Nous dormirons au « Big Bear Motel » avant de grimper le lendemain pour le « Yellowstone national Park ». Là, autant vous dire que à peine passer l’entrée du parc, nous allons en prendre plein les yeux une fois de plus. Déjà, nouvelle tempête de neige en passant un col à 3000 mètres, puis arrêt sur un lac gelé avant d’aller les voir les cascades du coin. Mais surtout, ce qui nous aura tous vraiment marqué à cette époque de l’année, c’est la facilité avec laquelle nous avons pu côtoyer tout un tas d’animaux tel que des Bisons, des Wapiti, des loups, des coyotes, des renards, des chipmunks, des aigles, des chukkas, et cerise sur le gâteau, je me ferai le plaisir de shooter un GRISLY! En gros, si vous voulez aller au Yellowstone pour vous balader, peut être attendre l’été. Par contre, si vous voulez vous retrouver nez à nez avec un ours, le mois de Mai est parfait. Nous partirons du Yellowstone, un peu shooté par tous ce que l’on aura vu, et pauserons nos bagages à Salt Lake city, première grosse ville de notre périple. Là, certains feront du shoping, d’autres iront voir un match de basket, pendant qu’un nouveau personnage viendra nous rejoindre directement de France, mon pote Canardo. Apres un bon repas dans un restaurant Japonais ou le cuisto vous lance les crevettes dans la bouche, toute le monde ira se reposer dans des lits King size du Hilton Garden Inn. Le lendemain, nous avons repris la route à 3 voitures cette fois ci, direction Moab, village aux portes du Arches National Park. Un parc magnifique, ou nous nous baladerons toute la journée, profitant du soleil et de ses 25 degrés. Voilà, je fins donc là le résumé de cette première semaine de road trip, en étant désolé de ne pas plus détailler, mais la fatigue m’envahit, et demain rebelote, départ pour….mince je ne sais pas. Allez, j’essaye de faire des post tous les jours à partir de maintenant.

Comments are closed.